Le Symbole, l’Archétype, l’Archétype du Soi

 

Prenons un exemple : le chat et le serpent

 

Le Symbole

Le symbole du chat recouvre de nombreuses significations : d’abord est-il mâle, femelle, vieux, jeune, ? quelle est sa couleur ? quelles sont ses attitudes et ses actions dans le rêve ? etc. ; d’autre part l’interprétation va dépendre du rêveur ( aime-t-il les chats ? – quel a été le rôle de cet animal dans son enfance, dans sa vie actuelle ? etc.) ; quelle est l’attitude du sujet en rêve vis-à-vis du chat ?. A toutes ces questions le rêveur est seul habilité à répondre.

 

L’Archétype

Comme tout symbole, celui du chat a un sens archétypal, c’est-à-dire une signification générale partagée par de nombreuses personnes :

* Le chat par son caractère et sa gestuelle va coder la sensualité féminine –

* L’étymologie du mot « chat » donne la racine sémitique « Ka », Ka signifie esprit chez les égyptiens. Le chat est donc associé à l’intelligence, à l’intuition ; cet animal est celui qui semble avoir le plus d’esprit.

* La signification archétypale du chat se constitue à partir de ces deux composantes. Le chat symbolise l’amour physique lié à la valeur psychique et spirituelle dans la relation à l’homme.

Pour l’homme le symbole du serpent est tout à fait comparable. Cet animal figure à la fois le sexe masculin et la puissance phallique de l’homme. Ces deux animaux présentent d’ailleurs des caractéristiques similaires : ils se déplacent au sol, se cachent dans les trous, grimpent aux arbres et peuvent sauter d’une branche à l’autre.

 

 

L’Archétype du Soi

Le chat code l’énergie spirituelle féminine, le serpent l’énergie spirituelle masculine ; ces deux symboles étaient divinisés en Egypte antique. le chat est adoré sous la forme de la déesse Sekhmet quant au serpent il est figuré sur le caducée d’Hermès et se trouve dans la  physiologie hindouiste symbolisant la Kundalini et chez les Mayas il est Quetzalcoalt, le serpent à plumes…

La progression d’un symbole conduit à l’archétype du Soi qui passe ensuite par des cycles complémentaires. Ainsi plusieurs archétypes du Soi peuvent former un nouvel archétype du Soi : le taureau ailé – le lion ailé – l’aigle – l’être androgyne ;  ces 4 archétypes de totalité  s’additionnent dans l’image du sphinx. – Le verre d’eau peut se transmuter jusqu’à devenir la coupe d’ambroisie, etc.

 

L’addition des archétypes du Soi correspond à l’acquisition des vertus divines infinies. Les archétypes du Soi ne sont jamais identiques dans les rêves ; chaque être humain ayant un caractère unique.