Le Monstre, le dieu, le héros, l’ange, l’être merveilleux

Le Monstre

Il code un défaut (une imperfection, une carence) bien sûr exagéré, caricaturé, quelle que soit la forme sous laquelle il se présente, il s’agit toujours du rêveur lui-même. Il peut être symbolisé par un animal réel ou mythique,  un personnage hybride, un être effrayant connu ou inconnu… Si le rêveur tue le monstre ce dernier risque fort de se manifester à nouveau ; la mort n’existant pas, il va réapparaître  tôt ou tard. Le seul moyen de l’éliminer est d’abord de l’accepter puis de souhaiter sa métamorphose.

 

Le dieu, le héros, l’ange, l’être merveilleux

Il code une qualité, une capacité, une vertu ; quelle que soit la forme sous laquelle il se présente il s’agit toujours du rêveur lui-même. Cet être parfait peut être symbolisé par un animal divinisé, un dieu mythologique, un ange, un être lumineux, une fée, un sage, etc.